top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurQuentin Liu

Participer à l’exposition " Salo XI " en Juin à Pairs /六月参加巴黎“ Salo XI ”展览

Je suis ravi que mon oeuvre « Hommage à Manet #2 » ait été sélectionnée par Laurent Quénéhen et participera à l’exposition Salo XI à Paris.

L’exposition aura lieu du 22 juin au 25 juin 2023. Vernissage le mercredi 21 juin à partir de 18h. J’ai participé à cet événement l’année dernière. C’était une très chouette exposition avec des oeuvres de bonne qualité.

Venez-nombreux !


很高兴我的作品又入选了今年的巴黎Salo 十一届艺术群展(Salo XI)。展览日期是2023年6月22日至6月25日,开幕式是6月21日18点起。

这个展览我去年参加过,巴黎当代艺术圈的地下摇滚盛宴,参展作品多数前卫火爆,开幕式的人气更是我见过巴黎最旺的展览之一。我开幕式当晚会在现场。欢迎朋友们来聚哦!


----------------------------------------------------------------------------------------



Salo XI:


Liste des artisetes :

Isabel Aguera, Pauline Andreu, Aleksandra Andrzejewska, Pauline Angotti, Maria Arendt, Clement Balcon, Mariana Bankova, Sarah Barthe, David Bartholoméo, Lina Batov, Myriam Baudin, Tamina Beausoleil, Marie Benattar, Nathalie Bibougou, Jérémy Bindi & Céline Turlotte, Régina Blaim, Sophie Bourgenot, Gladys Bregeon, Louise Brodsky, Philippe Calandre, Ludovic Cantais, Isabelle Caraës, Vincent Carlier, Marcos Carrasquer, Emilie Chaix, Claire Chalet, Benoit Chapon, Satya Chatillon, Dominique Chazy, Marion Chombart de Lauwe, Daphné Clairajhat, Maria Clark, Caro Contreras, Ayako David Kawauchi, Marielle Degioanni, Franck Derex, Michel Devoisin Lagarde, Olivier Diaz de Zarate, Delphine Epron, Stéphane Desmaris, Laure Djourado, Isabel Duperray, Tarik Essalhi, Cristina Essellebée, Céline Excoffon, Marion Expert, Awa Fijołek, Dominique Forest, Aurélie Galois, Justine Gasquet, Fanny Gosse, Magali Goubert, Julien Griffaud, Anthony Gripon, Guacolda, Florence Guillemot, Xue Han, Alexandre Hassan, Olivia HB, Cécilia Jauniau, Tata Jacqueline, Joko, Chloé Julien, Demi Kaia, Hana Kanehisa, Marianne Katser, Giorgos Kevrekidis, Lyonel Kouro, Cendres Lavy, Sébastien Layral, Julien Legars, Frédéric Léglise, Philippina Livitsanou, Quentin Liu, Sophie Lormeau, Jérémy Magniez, Sandra Martagex, Gérard Marty, Maïa Mazaurette, Hélène Milakis, Laure Molina, Danaé Monseigny, Geraud Mordin, Marie-Christine Mozas, Caramello Nancy Cyneye, Lucas Ngo, Nigentz, Rosalie Oakman, Sarah Olivier, Violaine Oud, Joël Person, Marine Pierrot Detry, Pascal Pistacio, Eric Pougeau, Céline Poutas, Marianne Pradier, Christian Prunello, Vincent Puren, Christiane Raich, Cassandre Rain, Jérôme Rappanello, Axelle Remeaud, Jeanne Rimbert, Emmanuel Rivière, Olivier Riviere, Sarah Roshem, Cocco Rosa, Fabrice Roussel, Auréline Roy, Alexandra Sà, Elizabeth Saint-Jalmes, Paricia Salen, Karine Salmieri, Clotilde Salmon, Lia Schilder, Alice Sfintesco, Simone, Vitali Skvorkin, Marianne Smolska, Franck Spengler, Nathalie Tacheau, Yves Tenret, Anne-Claire Thevenot, Gaëlle Tremblay, Julia Tsapurak, Isabelle Vernier, Vicario, Doïna Vieru, Hannibal Volkoff, Jojo Wang, Dominique Weill, David Wilk, Esther Wuhrlin, Sophie Yin, Wenjue Zhang, Elmira Zohrehnejad.

Communiqué de presse :


L'érotisme est comme la révolution, tout le monde en parle, mais beaucoup ne l'ont jamais vu. L’accès facile à la pornographie sur Internet fabrique des gymnastes de la sexualité, des performeurs autocentrés. Familles, écoles, médias font l’impasse sur l’érotisme. La citoyenneté, l’écologie, la Géographie, l’Histoire, ça oui, mais l’érotisme non. Des années de demande de subventions à la Ville de Paris et des années de refus. Des vies entières niées sous prétextes de religions ou d’incapacité à dire, à montrer, à ressentir. Des kilomètres de séries TV emplies de meurtres, d’abus sexuels, de violence pure, mais quasi aucune sur la volupté et le désir. On est au moyen âge de l’érotisme. Dès qu’un sexe apparaît sur un dessin, des associations religieuses ou des extrémistes portent plaintes, des peintures sont souillées, des films et des livres censurés. Mais les pervers en puissance ce sont eux ! Ceux qui interdisent l’imaginaire érotique sont ceux par qui le mal et le danger arrivent réellement, à l’instar de ces prêtres qui censuraient les oeuvres érotiques et violaient des petits enfants, c’est ce qu’on appelle le retour du refoulé. L’occident est psychotique, une fiction n’est pas la réalité et l’on serait bien inspiré d’étudier le Kamasutra dans les écoles ; au-delà de l’art et des œuvres présentées, c’est la raison de ce salon.

Laurent Quénéhen, commissaire de Salo XI


Press release :

Eroticism is like a revolution, everyone talks about it, but many have never seen it. With the easy accessibility of pornography on the Internet, sexuality has been reduced to mere acrobatics and self-centered performances. Sadly, families, schools, and the media tend to overlook the essence of eroticism. Concepts such as citizenship, ecology, geography, and history, yes, but not eroticism. Years of requesting grants from the City of Paris only to face constant rejection. Lives are denied and suppressed under the guise of religion or an inability to express, reveal, and truly feel. We are bombarded with endless TV series filled with murder, sexual abuse, and pure violence, but hardly anything on pleasure and desire. We are in the Middle Ages of eroticism. As soon as sex organs appear in a drawing, religious associations or extremists file complaints, paintings are defiled, films and books are censored. But they are the potential perverts! Those who forbid the exploration of erotic imagination are the ones who harbour real evil and danger like those priests who censored erotic works and violated young children. The West is psychotic, fiction is not reality, and it would be wise to study the Kama Sutra in schools; beyond the art and presented works, that is the purpose of this exhibition. Laurent Quénéhen, curator of Salo XI

Entrée payante à prix libre – Réservé aux plus de 15 ans.




15 vues0 commentaire

Comments


bottom of page