top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurQuentin Liu

Participer à l’exposition "Da Morire" en Avril à Pairs / 四月参加巴黎“Da Morire”展览

Bonjour à tous,


Je suis ravi de participer à l’exposition "Da Morire" (Salon de la Mort IV) à la Galerie 24b. - 24 bis rue Saint Roch, 75001 Paris. L’exposition aura lieu du 19 au 28 avril 2024. - Vernissage le jeudi 18 avril à partir de 18h.


L'exposition de l'année dernière dans la même galerie a été de grande qualité et a attiré un large public. Je pense que l'exposition de cette année mérite également d'être attendue avec impatience.


很高兴作品又入选了两周后将在巴黎Galerie 24b 画廊举办的“Da Morire”(死亡主题沙龙展4)展览。

去年在同一画廊的展览时高手如林,人气火爆,相信今年也值得期待。

展览地址是24 bis rue Saint Roch, 75001 Paris。展览将于 2024年4月19日至28日举行, 4月18日晚的开幕式我会在现场,欢迎巴黎附近的朋友过来玩哦!


Quentin Liu


----------------------------------------------------------------------------------------------------


Da Morire

Salon de la Mort IV

Du 19 au 28 avril 2024 - Vernissage le 18 avril à partir de 18h

Galerie 24b, 24 bis rue Saint-Roch 75001 Paris

 

Avec : Céline Achour, Karine Adrover, Isabel Aguera, Salvatore Alessi, Morwenn Augrand, Eric Badoud, Sarah Barthe, Myriam Baudin, Karine Bedjidian, Nathalie Bibougou, Régina Blaim, Ana Bloom, Damien Bockenmeyer, Etienne Boissise , Sasha C. Bokobza , Eric Bottero, Anne Brenner, Céline Brun-Picard, Isabelle Caraës, Nancy Caramello Cyneye, Marcos Carrasquer, John Carrid, Jacques Cauda, Gokce Celikel, Claire Chalet, Dominique Chazy, Juliette Choné, Philippe Chung, Adrien Conrad, Céline Cornillaux, Ayako David Kawauchi, Söhé D-K, Michel Devoisin Lagarde, Guillaume Dimanche, Valéa Djinn, Dliss, Muriel Dorembus, Delphine Epron, Céline Excoffon, Marion Expert, Frédéric Fau, Awa Fijolek, Michiko Fou, Aurélie Galois, Jason Gardner, Justine Gasquet, Sandra Ghosn, Fanny Gosse, Julien Griffaud, Amaury Grisel, Lise-Adèle Groussin, Guacolda, Florence Guillemot, JB Hanak, Larisa Hancu, Hantu, Yuchi Hao, Ekaterina Igorevna, Katia Kameneva, Hana Kanehisa, Laurie Karp, Lucie Kerouedan, Marie-Claire Laffaire, Christophe Lalanne, Edith Landau, Cendres Lavy, Sébastien Layral D’Alessandro, Julie Le Toquin, Quentin Liu, Anna Madia, Lynda Manchon, Samuel Martin, Christophe Martinez, Marine Médal, Hélène Milakis, Julie Milou, Eve Morcrette, Géraud Mordin, Hélène Mougin, Natacha Nikouline, Rosalie Oakman, Sarah Olivier, Nassera Ouhrani, Muriel Patarroni, Joël Person, Eleonore Pironneau, Pascal Pistacio, Marianne Pradier, Vincent Puren, Jeanne Rimbert, Emmanuel Rivière, Auréline Roy, Sailev, Patricia Salen, Delphine Sandoz, Alice Sfintesco, Marianne Smolska, Vanda Spengler, Fanny Stauff, Bettina Sultan, Frédéric Taddeï Ange, Anne-Claire Thevenot, Gaëlle Tremblay, Juliette Trevidic, Albertine Trichon, Julia Tsapurak, Uter, Benjamin Vanbremeersch, Pierre Van Hove, Isabelle Vernier, Doina Vieru, Dominique Weill, Esther Wuhrlin, Jola Zauscinska.

 

Performance d'Ekaterina Igorevna le samedi 20 avril tout au long de l’après-midi.

Le 25 Avril à 19h30 Dark Cabaret, chansons réalistes sombres par Lèo De Saint-Germain.

Performance de Michiko Fou « Tabi » le 28 avril.

 

Communiqué de presse

 

Da Morire, à en mourir en français, est le titre de ce quatrième salon de la mort qui suit le salon de l’amour et précède celui de l’érotisme. Faire salon, c’est faire causette, c’est croiser des artistes, des visiteurs, des histoires ancrées dans le réel. Pas de Madeleine sur Internet qui puisse rappeler son goût. Ces salons faits maison se parfument à la réalité qui est une expérience que l’on peut apprécier Da Morire, à l’excès.

Dans ce salon, une seule œuvre par artiste est exposée, c’est dire le niveau d’exigence.

A l’instar d’un haïku ou d’un aphorisme, il faut proposer en une seule pièce son talent, sa sensibilité, son humour, tout doit être contenu dans une oeuvre, à l’instar du roman de Sergueï Dovlatov « La Valise » (1986, éditions Hermitage) où il relate que ceux qui quittaient l’Union Soviétique n’avaient droit qu’à une valise, toute une vie dans une unique petite valise.

Toute une vie dans une œuvre, c’est l’idée, avec l’espoir que celle-ci atteigne le firmament. L’art comme la vie sont faits d’espérances, rien n’est plus cruel que d’assassiner l’espoir, c’est ce qui arrive pourtant : un grand nombre de très jeunes sont embrigadés de force dans des guerres fratricides, des vies sont ruinées, des rêves gâchés par des dirigeants égocentriques.

Da Morire est une somme d’énergies qui réunit des œuvres d’artistes bouleversés par la mort, espérons qu’elles atteignent le ciel et saluent ceux et celles parties trop tôt.

 

Laurent Quénéhen

 






14 vues0 commentaire

Σχόλια


bottom of page